Fichiers de PAO

Règles générales :

Couleur : Travaillez en CMJN et pas en RVB
Résolution : Les images doivent être à 100 dpi/pouce à la taille finale d’impression.
Agrandissement : Tous les taux d’agrandissement sont acceptés, si la règle précédente est respectée.
Taille : Réalisez la mise en page à la taille que vous voulez, du moment que vous notez le taux d’agrandissement sur le bon de commande et que vos images supportent cet agrandissement (voir résolution).
A éviter : les enregistrements en JPEG (préférer le Tiff en LZW).
Ne pas faire : Les fichiers ne doivent contenir que ce qui doit être imprimé et rien d’autre (pas de cartouche, pas d’instruction de fabrication).

PAO : Xpress, Indesign, Coreldraw …

Il suffit de fournir le fichier source en prenant soin de joindre les images et les polices. Il est préférable de mettre du fond perdu. Surveiller la résolution des images en cas d’agrandissement pour l’impression (voir résolution)

Illustration, Dessins : Illustrator, Coreldraw …

Créer des points de coupe, vectoriser les polices et enregistrer en EPS en incluant les images. Eviter les tailles nécessitant un agrandissement supérieur à 500 % pour l’impression. Surveiller la résolution des images en cas d’agrandissement pour l’impression (voir résolution)

Images : Photoshop…

Le mode couleur est CMJN, la résolution 100 dpi/pouce à la taille finale d’impression, le fichier doit être enregistré en Tiff ou EPS (les fichiers PSD ne pas utilisables). L’enregistrement en JPEG est déconseillé car c’est un compactage destructeur. Il est préférable d’enregistrer en Tiff avec le compactage LZW (non destructeur). Surveiller la résolution des images en cas d’agrandissement pour l’impression (voir résolution).

Fichiers d’autres programmes :

La mise en page est crée sur un logiciel de bureautique (Word, Powerpoint…) ou autre .
Vérifier que la mise en page est au format final, pas d’agrandissement.
Un format 18 cm x 24 cm ne pourra jamais devenir un 100 x 200 cm !
Ce fichier n’étant pas exploitable en l’état, il faut le transformer en fichier PDF ou l’enregistrer en Image.
Certains programmes permettent d’exporter sous forme d’image. Dans ce cas, ces formats d’enregistrement sont préférables : Tiff en CMJN, JPEG en CMJN. Surveiller lors de l’export la résolution des images en cas d’agrandissement pour l’impression (voir résolution). Le mode CMJN est le seul valide.

Photos numériques

Il n’est pas possible d’imprimer une grande affiche avec un fichier de petite taille.

Voici un tableau comparatif des tailles des images en impression et en fonction du nombre de pixels de l’appareil (prise de vue en qualité supérieure), en partant du principe que les images sont en RVB et enregistrés sans compression.

 

Nombre
de pixels
Taille en pixel
maximale à 72 dpi
Taille en cm maximale d’impression
Poids
du fichier
6.52 Mp
3072 x 2048
108 x 72
18 Mo
5.24 Mp
2560 x 1920
70 x 90
14 Mo
4.1 Mp
2270 x 1704
60 x 80
11 Mo
2.1 Mp
1600 x 1200
56 x 42

6 Mo

Interprétation : Afin d’obtenir une qualité maximale d’impression, une photo réalisée avec un appareil à 4,1 millions de pixels ne pourra pas excéder un format supérieur à 60 x 80 cm.

Pour privilégier la qualité :

Si l’appareil le permet, enregistrez en Tiff sans compression, sinon choississez le format jpeg en qualité maximum (en sachant que le compactage jpeg est destructeur de qualité).
Une image à l’origine enregistrée en Jpeg, puis ré-enregistrée en Tiff ne récupèrera pas sa qualité de départ.
N’hésitez pas à retoucher les photos avec Photoshop
Passer du mode RVB au mode CMJN

Besoins d’autres renseignements  : contact@digitalservices.fr

Résolution et taille des images : Fichiers Bitmap

Les images bitmap sont caractérisées par trois dimensions : la hauteur, la largeur et leur résolution.

A la différence des images vectorielles qui ne possèdent que la hauteur et la largeur.

Résolution pour l’impression numérique grand format : 100 dpi/pouce.

La résolution optimale des images est de 100 dpi à la taille finale d’impression (taille du projet une fois imprimé). Attention, il faut tenir compte du taux d’agrandissement (voir ci-après)

Conséquence d’une résolution inférieure à 100 dpi.

Si une image bitmap possède une résolution inférieure aux spécifications ci-dessus, l’image sera « pixellisée ». C’est à dire que les carrés des pixels seront visibles.

Comment connaître la résolution d’une image ?

Ouvrez votre image dans Photoshop, dans le menu IMAGE, choississez TAILLE DE L’IMAGE. Une fenêtre s’ouvre qui marque la largeur, la hauteur et la résolution. Par convention, mettez l’unité de résolution en PIXEL/POUCE.

Résolution et taux d’agrandissement.

Lors de l’importation d’une image bitmap dans un logiciel de mise en page, il peut arriver d’avoir besoin d’agrandir cette image. Cette règle s’applique aussi au moment de l’impression en grand format.
Afin de déterminer la valeur de la résolution ainsi obtenue, appliquez la formule ci-après :

A = facteur d’agrandissement – B = Résolution d’origine de l’image
C = résolution obtenue après agrandissement
C = B : A

Exemples :
Vous cherchez à agrandir de 200 % une image à l’origine de 300 dpi, la résolution finale obtenue va donc devenir : 300 dpi : 2 = 150 dpi
Dans cet exemple, la résolution obtenue est supérieure à 100 dpi, ce qui est correcte pour l’impression numérique grand format.
Une image à 300 dpi supportera donc un agrandissement de 300 % sans perte de qualité (300 : 3 = 100 dpi).

Quelles images et quels modes couleur ?

Préparation des fichiers pour l’impression numérique grand format

Restitution des couleurs et mode colorimétrique
Uniquement en CMJN et pas en RVB
Les imprimantes couleurs impriment avec les quatre encres primaires : Cyan, Magenta, Jaune, Noir ou plus …
Le mélange de ces couleurs permet d’obtenir toutes les nuances de couleurs.
Du fait du mode d’impression en 4 couleurs, il est donc indispensable de créer les illustrations et les éléments graphiques en CMJN.
Certains logiciels ne peuvent pas travailler en CMJN mais uniquement en RVB (ou RGB). Dans ce cas, un algorithme de conversion est appliqué. Cette conversion pouvant générer des différences importantes dans les teintes.
Afin d’éviter ces erreurs de conversion, il est impératif de travailler en CMJN ou de convertir les images en CMJN tout en surveillant les modifications chromatiques.